4 conseils pour les stratégies de contrôle de la contamination

Chez Dycem, notre principal objectif est de vous aider à préserver vos installations de toute contamination. Voici donc quelques conseils à garder à l’esprit lorsque vous réfléchissez aux stratégies de contrôle de la contamination au sein de votre organisation.

N’ignorez pas la contamination au niveau du sol

Croyez-le ou non, 80 % de la contamination pénètre dans vos zones critiques par le biais de la contamination au niveau du sol, y compris sur les pieds et les roues. Il est donc essentiel de mettre en place des mesures pour piéger la contamination au niveau du sol dans les zones critiques afin de les maintenir aussi exemptes de contamination que possible.

Il existe de nombreuses solutions pour contrôler la contamination au niveau du sol, notamment les tapis collants, les surchaussures et les bains de pieds. Cependant, il a été démontré que les revêtements de sol polymères, tels que Dycem CleanZone, constituent la méthode la plus efficace pour piéger la contamination. Les solutions de contrôle de la contamination de Dycem capturent et retiennent jusqu’à 99,9 % des contaminations transmises par les pieds et les roues. En comparaison, les chercheurs de GlaxoSmithKline ont constaté que les tapis collants ne sont efficaces qu’à 27 % pour prévenir la contamination des pieds et des roues.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les options de contamination au niveau du sol pour votre salle blanche ou votre environnement critique, nous avons élaboré un guide comparant les différentes méthodes de contrôle de la contamination.

Priorité à l’hygiène personnelle

L’un des plus grands risques pour les installations comportant des zones critiques est le personnel qui y travaille. En fait, les humains génèrent 5 à 10 millions de particules de peau, de saleté et de cheveux par minute ! Le simple fait que le personnel pénètre dans un environnement critique et rejette ces particules peut contaminer la zone. Le personnel peut également introduire accidentellement des contaminants particulaires par le biais de matériaux externes, par exemple des parfums, des lotions et des déodorants, ou en portant une tenue vestimentaire inappropriée.

Il est essentiel que chaque établissement dispose d’une formation du personnel. Cette formation peut porter, par exemple, sur l’hygiène personnelle et les techniques aseptiques. Les installations doivent également disposer d’un protocole d’habillage des salles blanches, le personnel étant formé aux méthodes et à l’importance d’une bonne technique d’habillage.

Attention à ce que vous ne voyez pas

De nombreuses formes de contamination ne sont pas toujours visibles. Ces types de contaminants peuvent être particulièrement dangereux pour les zones critiques. Il peut s’agir de microbes comme la salmonelle et l’E.coli, de produits chimiques ou de toxines, et même de fines particules en suspension dans l’air comme les pollens et les spores de moisissures.

Les produits Dycem ont tous des propriétés antimicrobiennes pour une protection supplémentaire. L’additif antimicrobien BioMaster est ajouté à nos produits et utilise la technologie des ions d’argent pour réduire et empêcher la croissance microbienne au contact. Les revêtements de sol Dycem capturent également jusqu’à 75 % des particules en suspension dans l’air et retiennent ces particules afin qu’elles ne soient pas réintroduites dans l’atmosphère.

Identifier et surveiller les risques

Il est impératif d’identifier les risques potentiels dans votre domaine critique afin de pouvoir planifier la réduction de chacun d’entre eux. La surveillance de l’environnement est également indispensable. Le suivi des types de contamination présents dans votre environnement vous aidera à déterminer les solutions de contrôle de la contamination nécessaires pour vos zones critiques.

Contactez Dycem dès aujourd’hui pour obtenir la solution la plus efficace pour contrôler la contamination au niveau du sol.

Related Blogs